Under development - Check back soon.
X

Espace CIEQ

Cet espace est un vaste chantier visant à mettre en valeur les principales productions scientifiques du Centre telles que les nombreuses bases de données empiriques fomentées au cours des années. Cette mise en valeur est progressive et s'étendra au cours des mois à venir à d'autres projets, notamment à l'Atlas historique du Québec.

L'Espace CIEQ est présentement en construction. Vous pouvez accéder à la section dédiée aux bases de données et aux expositions virtuelles en cliquant ici.

X

Avertissement

X

Depuis 1993, les chercheurs du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ) se joignent afin d’étudier les changements sociaux et culturels au Québec.

Pour en savoir plus

Cheminements

Ouvrage complet
4,3 Mo
  
Le Québec sous toutes ses échelles: 20 ans de recherche au CIEQ. Actes des 19e et 20e colloques étudiants du CIEQ
Lauréanne Daneau, Joseph Gagné et Alex Tremblay Lamarche (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2016, 72 p.
Afin de diffuser les réflexions et les résultats des recherches de ses étudiants et étudiantes membres, le Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ) vous présente un nouveau numéro de la collection « Cheminements ». Deux étudiants en cotutelle (l’un à l’Université Laval et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’autre à l’Université Laval et à l’Université libre de Bruxelles), deux étudiantes de l’Université de Sherbrooke, un étudiant de l’Université Laval et une étudiante de l’Université du Québec à Trois-Rivières livrent ici les textes issus de leurs communications présentées lors des 19e et 20e colloques étudiants du CIEQ. Les actes qui en découlent rassemblent ainsi des articles qui explorent des thématiques chères à la relève en études québécoises : les questions de mémoire, de méthodologie et d’historiographie d’une part et celles tournant autour des idées de rupture, de conflit et de contestation d’autre part. L’intérêt des outils généalogiques pour l’historien, l’évolution de l’historiographie québécoise sur les mariages interreligieux au Québec, le récit de fiction cinématographique depuis les années 1960, la participation des corsaires à l’effort de guerre sous le Régime français, le mouvement des chômeurs au lendemain de la Grande Guerre et la mobilisation sociale et politique de la société civile sur la question de l'immigration en région à la fin du XXe siècle sont les sujets des articles qui démontrent le dynamisme de la relève étudiante tout autant que la diversité des études scientifiques au CIEQ.

Ont contribué à cet ouvrage
Anne-Catherine Bélanger-Catta
David Camirand
Lauréanne Daneau
Mathieu Houle-Courcelles
Karine Pépin
Claire Portelance
Alex Tremblay Lamarche
Pour en savoir plus...
Table des matières
1,2 Mo
Ouvrage complet
3,9 Mo
 
Femmes face à l'absence, Bretagne et Québec (XVIIe-XVIIIe siècles)
Benoît Grenier (dir.) et Emmanuelle Charpentier (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2015, 71 p.
Les contributions réunies dans ce recueil analysent, chacune à leur manière, les rapports entre les femmes et l'absence à l’époque moderne, au Québec et en Bretagne. Elles sont issues d’une journée d'étude, tenue à l’Université de Sherbrooke en avril 2013, elle-même née d'une réflexion suscitée par une source sous-exploitée par les historiens: la procuration. Ces documents, en nombre dans les archives notariées de l'époque moderne, qu'elles soient françaises ou québécoises, posent la question de l'absence des hommes et de ses répercussions sur «celles qui restent», les femmes. Imposée par le travail, la guerre, ou bien choisie en raison de la migration, l'absence des hommes offre la possibilité de contourner, partiellement, les «silences de l'histoire» à l'égard des femmes, si bien soulignés par Michelle Perrot. Réunissant les réflexions de chercheurs de France, des États-Unis et du Québec, ce recueil se veut avant tout le reflet d’une préoccupation commune pour le genre en histoire. On y parcourra les XVIIe et XVIIIe siècles de part et d’autre de l’Atlantique, sur les traces de femmes tantôt connues, dont la fondatrice des Ursulines de Québec Marie Guyart de l’Incarnation, souvent oubliées, comme Marie-Jacquette Pignot à Saint-Malo ou Marie-Françoise Gosselin à l’île d’Orléans. Ces contributions, nous l’espérons, inciteront d’autres chercheurs à poursuivre l’enquête sur les femmes en l’absence des hommes. La voie n’est qu’entrouverte par ce volume qui laisse plusieurs sentiers à explorer.

Ont contribué à cet ouvrage
Emmanuelle Charpentier
Dominique Deslandres
Catherine Ferland
David Gilles
Benoît Grenier
Nancy Locklin
Pour en savoir plus...
Table des matières
599,9 Ko
Ouvrage complet
8,2 Mo
 
Regards interdisciplinaires sur le Québec. Actes des 17e et 18e colloques étudiants du CIEQ
François Antaya, Marilyne Brisebois et Marie-Eve Harton (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2014, 95 p.
Afin de diffuser les réflexions et les résultats des recherches de ses étudiants et étudiantes membres, le Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ) vous présente un nouveau numéro de la collection « Cheminements ». Une étudiante en cotutelle (Laval et Université d’Auvergne, France), cinq étudiantes de l’Université Laval ainsi qu’une étudiante de l’Université de Montréal et un étudiant de l’Université du Québec à Trois-Rivières livrent ici les textes issus de leurs communications présentées lors des 17e et 18e colloques étudiants du CIEQ. Le corpus rassemble des articles qui, à travers des études variées portant sur les notions d’institutions, d’espace ou encore de discours, explorent l’expression de la culture québécoise. Les représentations des crimes de Jack l’éventreur dans la presse québécoise, les conflits intergénérationnels sur les modèles féminins durant la Seconde Guerre mondiale, le syndicalisme catholique de l’amiante, l’inclusion des droits des femmes dans les revendications de la Ligue des droits et libertés du Québec, l’étude d’histoire du droit comparé entre la France et le Québec au XIXe siècle, l’implantation des réseaux d’aqueduc et d’égout des villes d’Arthabaska et de Victoriaville, les représentations répandues au sein de la communauté universitaire par rapport au genre et aux expériences territoriales des femmes inuites et, enfin, les liens entre le recensement et les discours collectifs sur l’identité canadienne sont les sujets des articles qui démontrent le dynamisme de la relève étudiante tout autant que la diversité des études scientifiques
au CIEQ

Ont contribué à cet ouvrage
Marie-Laurence B. Beaumier
Carole Chabanon
Alexandre Dumas
Caroline Garneau
Marie-Ève Harton
Gina Pilote
Laurence Simard-Gagnon
Éliane Trottier
Pour en savoir plus...
Ouvrage intégral
1,0 octets
Table des matières
510,2 Ko
 
Sociétés, populations et territorialité : actes des 15e et 16e colloques étudiants du CIEQ
Rachel Caux et Dorothée Kaupp (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2012, 71 p.
Afin de diffuser les réflexions et les résultats des recherches de ses étudiants membres, le Centre interuniversi-taire d’études québécoises (CIEQ) vous présente un nouveau numéro de la collection « Cheminements ». Trois étudiantes et étudiants de l’Université Laval, ainsi que quatre de l’Université du Québec à Trois-Rivières livrent ici les textes issus de leurs communications présentées lors des 15e et 16e colloques étudiants du CIEQ. Le corpus rassemble des articles qui, à travers des études variées portant sur les notions d’institution, d’espace ou encore de discours, explorent l'expression de la culture québécoise.

La problématique des glaces dans l'aménagement du fleuve Saint-Laurent, l'ambiguïté du territoire de la mission illinoise dans le conflit de juridictions des Tamarois, les questions du genre, de la sexualité et du marché dans les familles rurales, le rapport à l'écrit d'élèves québécoises de la 4e année du secondaire, la « révolution des droits » au Québec et la fiction cinématographique québécoise et la notion de mémoire sont les sujets des sept articles qui démontrent le dynamisme de la relève étudiante tout autant que la diversité des études scientifiques du CIEQ.

Ont contribué à cet ouvrage
François Antaya
Isabelle Bouchard
Marilyne Brisebois
Rachel Caux
Amina El Bakkar
Claire Portelance
Paul-Étienne Rainville
Pour en savoir plus...
Ouvrage complet
3,4 Mo
Table des matières
895,1 Ko
 
Objets de réflexions multidisciplinaires : XVIIe-XXe siècles. Actes des 12e, 13e et 14e colloques étudiants du CIEQ
Dale Gilbert et Gaston Côté (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2010, 78 p.
Le Centre interuniversitaire d’études québécoises accorde une très grande importance à la formation de ses étudiantes et de ses étudiants. Chaque année, il organise entre autres un colloque où ils sont invités à présenter leurs travaux complétés ou en cours. Il leur offre ainsi l’opportunité de se familiariser avec la recherche universitaire dans un cadre interdisciplinaire en présence de leurs pairs et du corps professoral. Les communications des intervenants sont ensuite publiées sous la forme d’actes dans la collection « Cheminements » du CIEQ.

Cet ouvrage poursuit donc une tradition bien établie en rassemblant six communications présentées lors des 12e, 13e et 14e colloques étudiants organisés successivement en 2006 à Québec, en 2007 à Trois-Rivières et en 2008 à Québec.

Ont contribué à cet ouvrage :
Catherine Charron
Chantal Dureau
Karine Maurais
Maxime Morin
Dorothée Kaupp
Aurelio Ayala
Pour en savoir plus...
Table des matières
784,1 Ko
Ouvrage intégral
5,0 Mo
 
Le régime seigneurial au Québec 150 ans après : bilans et perspectives de recherches à l’occasion de la commémoration du 150e anniversaire de l’abolition du régime seigneurial
Alain Laberge et Benoît Grenier (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2009, 100 p.
Le 18 décembre 1854, le régime seigneurial était aboli au Québec, à la suite d’une loi adoptée par le parlement canadien. Un siècle et demi plus tard, cet événement n’a guère suscité les passions et les débats, contrairement à ce qui s’était déroulé au XIXe siècle. Des spécialistes de la question seigneuriale ont saisi cette occasion pour se réunir et dresser le bilan des recherches portant sur l’histoire de cette institution qui a profondément et durablement marqué la société et le territoire du Québec. Cet ouvrage présente les textes issus de la journée d’étude, qui s’est tenue à l’Université Laval le 17 décembre 2004 à l’initiative de Benoît Grenier et d'Alain Laberge et à laquelle ont collaboré des spécialistes de France et du Québec. Par la diversité des approches de même que par sa bibliographie, ce recueil constitue un coffre à outils et une entrée en matière utile aux chercheurs comme aux étudiants. 150 ans après, le régime seigneurial n’a pas livré tous ses secrets.

Ont contribué à cet ouvrage :
Annie Antoine
Christian Dessureault
Jean-Philippe Garneau
Matthew Hatvany
Pour en savoir plus...
Ouvrage intégral
2,3 Mo
Table des matières
1,0 Mo
 
L’État au Québec : perspectives d’analyse et expériences historiques
Donald Fyson et Yvan Rousseau (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2008, 38 p.
La notion d’État est intimement liée à celles d’exercice du pouvoir légitime, d’organisation durable, de territoire et de populations. Ces notions ne vont toutefois pas sans difficulté, dès lors qu’on envisage cet objet d'étude du point de vue d’une histoire de l’État. En effet, ni les populations, ni les territoires qu’elles habitent, non plus que le pouvoir et les organisations chargées de l’exercer ne sont donnés à l’historien.

S’agissant de l’État au Québec, les défis qu’il pose à l’analyse n’en sont que plus grands. Au caractère problématique d'un pouvoir central qui n'est que partiellement « national », viennent s’ajouter en effet les prérogatives exercées par les gouvernements locaux ou municipaux et les administrations intermédiaires (comtés, districts, régions administratives, etc.). L'« État » apparaît ainsi comme un ensemble fragmenté et souvent incohérent et conflictuel de structures, de pratiques et de personnes investies d’un pouvoir donné pour légitime, exerçant leurs activités sur le territoire du Québec. Comment faire l'histoire de l'État dans une pareille perspective ?

Cette publication de la collection Cheminements du CIEQ fait suite à la tenue, en décembre 2005 et en novembre 2006, de deux ateliers organisés par Donald Fyson et Yvan Rousseau, auxquels ont participé une quinzaine de chercheurs de divers horizons. L'objectif de ces rencontres était double: 1) amorcer la réflexion sur les manières d'appréhender l'État comme objet d'étude; 2) explorer quelques thématiques.

Ont contribué à cet ouvrage :
Aline Charles
Jean-Philippe Garneau
Louis Guay
Martin Petitclerc
André Turmel
Pour en savoir plus...
Ouvrage intégral
1,0 octets
Table des matières
619,9 Ko
 
Approches pluridisciplinaires : XIXe, XXe et XXIe siècles au Québec. Actes du 11e Colloque étudiant du CIEQ
Roxanne Martin et Isabelle Dupuis (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2006, 57 p.
Le Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ), centre de recherche œuvrant conjointement à l’Université Laval et à l’Université du Québec à Trois-Rivières, démontre à nouveau son intérêt envers ses étudiants des cycles supérieurs. En effet, le CIEQ s’assure de promouvoir et de diffuser leurs recherches scientifiques par des communications ou des publications. Lors de la onzième édition du colloque étudiant, en mai 2005, plusieurs étudiants ont profité de cette tribune pour parfaire leur formation en soumettant à leurs pairs leurs projets ou les résultats de leurs travaux.

Pour la deuxième année, le comité organisateur de ce colloque a offert aux conférenciers de publier le texte de leur communication dans cette édition de la collection Cheminements, une édition dirigée par les étudiants et étudiantes. Nous présentons donc avec enthousiasme les Actes du 11e colloque étudiant du CIEQ. Cette publication contient les textes de huit des participants qui ont présenté une communication.

Ont contribué à cet ouvrage :
Louis-Jean Caron
Sophie Dupré
Virginie Fleury-Potvin
Dale Gilbert
Marie-Eve Harton
Jacinthe Mercier
Florence Meynardier
Catherine Plante
Pour en savoir plus...
Ouvrage intégral
2,4 Mo
Table des matières
2,1 Mo
 
L’école en chiffres ? Réflexions sur les statistiques scolaires au Québec, XIXe-XXe siècles
Brigitte Caulier, Thérèse Hamel et Mélanie Lanouette (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2006, 91 p.
Lors d'une réflexion sur l’École au Québec qui mènera à la réalisation d’un volume de l’Atlas historique du Québec, des chercheurs de plusieurs disciplines ont débattu des outils statistiques qui leur permettraient de reconstituer l’évolution du système scolaire à l’échelle de la province et de la cartographier.

Bruce Curtis, Andrée Dufour, Jocelyne Murray et Chad Gaffield ont retracé les limites de ces sources et évalué leur fiabilité lors d’un atelier scientifique organisé à l’Université Laval. La gamme de leur verdict va de la circonspection restrictive à l’utilisation prudente.

Autour d’échanges très nourris, reproduits dans cet ouvrage, ont émergé des positionnements méthodologiques importants comme la prise en compte des itinéraires individuels, celle du regard des enquêteurs et la réalisation d’analyses régionales fouillées qui viennent compenser des statistiques changeantes et parfois très fragiles. La réflexion sur l’utilisation de ces sources et leur exploitation graphique et cartographique a le mérite de bousculer les catégories d’analyse et d’inciter les chercheurs à une remise en question de leurs schémas interprétatifs.

Ont contribué à cet ouvrage :
Bruce Curtis
Andrée Dufour
Jocelyne Murray
Chad Gaffield
Serge Courville
Pour en savoir plus...
Ouvrage intégral
7,5 Mo
Table des matières
5,3 Mo
 
Le Québec : regards pluriels. Actes du 10e Colloque étudiant du CIEQ
Sophie Dupré et Charles-Étienne Guillemette (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2005, 50 p.
Le Centre interuniversitaire d’études québécoises, centre de recherche oeuvrant conjointement à l’Université Laval et à l’Université du Québec à Trois-Rivières, affiche son dynamisme et son intérêt dans la formation étudiante. Chaque année, il offre la possibilité à ses étudiantes et étudiants d’organiser et de participer à diverses activités scientifiques. En mai 2004, pour une dixième année consécutive, le comité étudiant a présenté son colloque qui a donné à nouveau l’occasion à des étudiantes et des étudiants inscrits aux cycles supérieurs de faire connaître leur projet ou encore les résultats de leur recherche dans un environnement interdisciplinaire.

Cette année le comité organisateur innove en offrant la possibilité aux conférenciers de faire paraître le texte de leur communication dans ce recueil dirigé par des étudiantes et étudiants. Nous sommes donc heureux de présenter, pour une première fois dans la collection Cheminements, la publication des Actes du 10e Colloque étudiant du CIEQ. Cette publication contient les textes de cinq des participants ayant présenté une communication.

Ont contribué à cet ouvrage :
Marie-Ève Lachapelle
Nicolas Lanouette
Marie-Odile Magnan
Roxanne Martin
Josianne Veillette
Pour en savoir plus...
Table des matières
1,7 Mo
Ouvrage complet
5,7 Mo
 
Population et urbanisation au Québec et au Canada, XIXe et XXe siècles
Marc St-Hilaire et Richard Marcoux (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2004, 38 p.
La croissance urbaine rapide de la fin du XIXe siècle et du premier tiers du XXe a suscité nombre de travaux sur un large éventail de sujets, notamment en rapport avec les processus démographiques associés à l'urbanisation: formation et évolution des populations des villes, transition démographique, structure et composition des ménages, rôles des membres des familles, logement, etc... Au Québec en particulier, les études sur les populations urbaines apparaissent plus fragmentaires. Si des recherches récentes ou en cours contribuent à une meilleure compréhension de l'urbanisation des Canadiens français (sinon de la franco-canadianisation des villes québécoises), il reste encore largement place pour des études englobantes de la croissance rapide qu'ont connue les villes entre 1860 et 1930.

Ainsi est née l’idée d’un atelier sur cet objet éminemment complexe et interdisciplinaire que sont les populations urbaines du passé. Il visait à proposer quelques jalons quant aux pistes de recherche à explorer sur le sujet: jalons liés aux questionnements et problématiques, jalons méthodologiques sur les façons de faire, notamment par l'exploitation des données tirées des grandes séries documentaires tels les recensements nominatifs.

Ce livret regroupe les contributions de quatre des huit conférenciers invités à lancer les échanges sur l’un ou l’autre des sujets proposés aux participants. Leur contenu offre diverses pistes susceptibles d'aider à mieux comprendre à échelle fine ce phénomène fondamental qu'est l'urbanisation des populations contemporaines.

Ont contribué à cet ouvrage :
Richard Harris
Valérie Laflamme
Randy William Widdis
Pour en savoir plus...
Table des matières
4,5 Mo
Ouvrage intégral
1,9 Mo
 
Le phénomène urbain au Québec : échelles, approches et matériaux
Claude Bellavance et Marc St-Hilaire (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2002, 50 p.
Véritable renversement du rapport de force entre la ville et la campagne, l’urbanisation conduit, comme on le sait, à la concentration progressive des populations de même que des activités productives, commerciales et culturelles dans les villes. La recherche a montré que ce processus historique, qui s’accélère au XXe siècle, parce que stimulé par l’industrialisation massive, a largement contribué à façonner tant l’espace québécois que le milieu de vie de ses habitants. Organisées en des réseaux et des hiérarchies fondés sur la taille des effectifs, les fonctions exercées, de même que sur leur ancrage territorial, les villes du Québec forment un ensemble cohérent et diversifié. Sur un second plan, tout en affichant ses appartenances nord-américaines, le milieu urbain québécois présente des visages particuliers qui offrent aux citadins un cadre fortement différencié selon la taille et la vocation de la ville habitée aussi bien que du quartier ou du secteur fréquenté.

Cette nouvelle publication de la collection « Cheminement » du CIEQ fait suite à la tenue, le 26 mai 2000, d’un atelier scientifi que organisé par Claude Bellavance et Marc St-Hilaire, atelier auquel participaient une douzaine de jeunes chercheurs de divers horizons, spécialistes des études urbaines. L’objectif principal des organisateurs de la rencontre était d’amorcer la réfl exion sur l’expérience de la recherche en études urbaines au Québec, en mettant l’accent sur les approches retenues et les matériaux privilégiés.
Pour en savoir plus...
Ouvrage intégral
7,5 Mo
  
Évêques du Québec (1962-1965) : entre Révolution tranquille et aggiornamento conciliaire
Gilles Routhier (dir.)
Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 2002, 66 p.
Entre 1962 et 1965, chaque année, les évêques du Québec passent trois à quatre mois à Rome, certains y séjournant même six mois. Le reste de l’année, ils retrouvent leur diocèse au Québec où ils constatent les rapides changements de mentalité. Pendant quatre ans, ils vont et viennent ainsi entre deux mondes traversés par un souffle de renouveau : l’Église catholique en concile et la société québécoise marquée par la Révolution tranquille. À l’interface de ces deux mondes en mutation, ils ont eux aussi à vivre des changements et c’est au contact de leur diocésain ou des évêques du monde entier qu’ils évoluent.

Ces trois courts essais présentent des évêques du Québec insérés dans deux mondes en changement. Le premier retrace les consultations pré-conciliaires des laïcs menés par quelques évêques du Québec. À travers ces consultations, ils prennent la mesure des attentes et des espérances de leurs fidèles à la veille du concile. Le second présente les nombreuses rencontres de Monseigneur Sanschagrin au moment de sa participation au concile. À travers son évêque, le diocèse d’Amos s’ouvrait aux problèmes et aux préoccupations du monde entier. Enfin, le troisième essai retrace l’itinéraire du cardinal Paul-Émile Léger tout au long du débat conciliaire sur le schéma sur l’Église. Situé au carrefour d’influences contradictoires qui venaient de toute part, l’évêque de Montréal devait définir sa propre position, inscrivant ainsi sa propre voix dans une assemblée aux dimensions du monde entier.

Ont contribué à cet ouvrage :
Patrick Allaire
Raymond Martel
Pierre C. Noël
Pour en savoir plus...
Ouvrage intégral
2,0 Mo
Table des matières
367,0 Ko
 
Histoire mythique et paysage symbolique / Mythic History and Symbolic Landscape. Actes du projet d'échange Laval-Queen's, rencontres de Québec et de Kingston, octobre 1995, octobre 1996
Serge Courville et Brian S. Osborne (dir.)
Sainte-Foy, CIEQ (coll. «Cheminements»), 1997, 113 p.
À l'automne 1995 et de nouveau un an plus tard, en octobre 1996, avaient lieu deux colloques de géographie historique, associant des représentants (professeurs, étudiants de 2e et 3e cycles, candidats au postdoctorat) de l'Université Laval (Québec) et de l'Université Queen's (Kingston), auxquels sont venus se joindre quelques autres participants de l'Université McGill, de l'Université du Québec à Trois-Rivières et de l'Université de Toronto. Les rencontre ont été organisées autour du thème « Histoire mythique et paysage symbolique ». Elles avaient pour but d'échanger sur les constructions culturelles du passé, en plus d'être elles-mêmes des occasions pédagogiques d'initiation aux problématiques, aux méthodes et aux techniques de chacune des équipes.

Ont contribué à cet ouvrage :
Serge Courville, Université Laval
Normand Séguin, Université du Québec à Trois-Rivières
Peter G. Goheen, Queen's University
Matthew G. Hatvany, Université Laval
W. George Lovell, Queen's University
Jacques Mathieu, Université Laval
D. Aidan McQuillan, University of Toronto
Catherine L. Nolin Hanlon, Queen's University
Barry Rodrigue, Université Laval
Joan M. Schwartz, Queen's University
Lynda Villeneuve, Université Laval
Philip Wolfart, Queen's University
Les étudiants du Laboratoire de géographie historique, Université Laval

Ainsi que les résumés des présentations de :

Louise Blouin, Université Laval
Michel Boisvert, Université Laval
Kate Boyer, McGill University
Wayne Burke, Queen's University
Jacques R. Critchley, Queen's University
Robert Davidson, Queen's University
Sophie Drouin, Université Laval
Michele Dupuis, Queen's University
Hans Gardner, Université Laval
Jason Gilliland, McGill University
Matthew G. Hatvany, Université Laval
Marc Hébert, Université Laval
Edith James, Université Laval
Sophie Kenniff, Université Laval
Karen Landman, Queen's University
André Légaré, Queen's University
Phillip Gordon Mackintosh, Queen's University
Sabina Moeller, Queen's University
Catherine L. Nolin Hanlon, Queen's University
Béatrice Olive, Université Laval
Pierre Poulin, Université Laval
Claude Pronovost, Université Laval
Vanessa Pyrce, Queen's University
James E. Reinhart, Queen's University
Barry Rodrigue, Université Laval
Marc St-Hilaire et Richard Marcoux, Université Laval
Joan M. Schwartz, Queen's University
Rosalyn Trigger, McGill University
Lynda Villeneuve, Université Laval
Kathleen Wilson, Queen's University
Pour en savoir plus...
Ouvrage intégral
17,7 Mo
Table des matières
475,9 Ko
 
Espaces-temps familiaux au Canada aux XVIIe et XVIIIe siècles
Jacques Mathieu, Alain Laberge et Louis Michel
Sainte-Foy, Québec, CIEQ (coll. «Cheminements»), 1995, 90 p.
Dans le cadre d'un séminaire de maîtrise, nous avons voulu explorer une façon un peut nouvelle d'aborder l'histoire de la famille. Le contexte d'un travail fondé prioritairement sur des sources et inspiré par les approches en micro-histoire se prêtait particulièrement bien à une telle expérimentation.

Cet ouvrage contient les textes suivants :

Les exigences du salut : balises du discours de l'Église
sur la famille en Nouvelle-France (1660-1760)
Jacinthe Ruel

Quand rien ne va plus : de l'idéal de l'État en Nouvelle-France
à la réalité des séparations : la conception de l'État
Isabelle Rodrigue

Établir ses enfants au XVIIe siècle :
Éléonore de Grandmaison (1619-1692) et sa descendance
Claire Gourdeau

La succession de Louis Bélanger,
seigneur de Bonsecours (1724-1741)
Tommy Guénard
Pour en savoir plus...

La collection « Cheminements » est consacrée aux travaux en cours des équipes de recherche

Elle a pour but de faire état des cheminements intellectuels qui entourent un projet ainsi que des résultats de recherche. Elle accueille également les actes du colloque étudiant. Les ouvrages sont disponibles
dans leur version intégrale sur
le site du CIEQ

© Tous droits réservés, CIEQ, 2017