Under development - Check back soon.
X

Espace CIEQ

Cet espace est un vaste chantier visant à mettre en valeur les principales productions scientifiques du Centre telles que les nombreuses bases de données empiriques fomentées au cours des années. Cette mise en valeur est progressive et s'étendra au cours des mois à venir à d'autres projets, notamment à l'Atlas historique du Québec.

L'Espace CIEQ est présentement en construction. Vous pouvez accéder à la section dédiée aux bases de données et aux expositions virtuelles en cliquant ici.

X

Avertissement

X

Depuis 1993, les chercheurs du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ) se joignent afin d’étudier les changements sociaux et culturels au Québec.

Pour en savoir plus

Les chercheurs s’intègrent au CIEQ sur la base de trois grands axes de recherches. Ces axes ne sont pas des catégories étanches ou des quasi-équipes à l’intérieur de notre regroupement mais plutôt des priorités dans l’effort de recherche collectif, ou, pour le dire autrement, des pôles autour desquels s’ordonnent les échanges et les collaborations scientifiques de tous ses membres, qu’ils soient chercheurs réguliers, associés, collaborateurs ou stagiaires postdoctoraux.

Les populations et leurs milieux de vie
Cet axe rassemble les travaux consacrés aux grands référentiels de base du processus de formation du Québec contemporain : les populations et leurs habitats (ruraux et urbains), les formes historiques d’organisation des territoires (la seigneurie, la paroisse et le régime municipal, par exemple), les rapports historiques avec les environnements biogéophysiques (l’eau, la faune, la forêt et les ressources du sol) et notamment l’impact du développement humain sur ces milieux, les processus d’urbanisation et d’industrialisation, la montée des marchés et l’intégration du Québec dans les ensembles nord-américain et mondial. Les recherches menées dans cet axe s’efforcent de rendre compte des changements des milieux étudiés dans la longue durée et de leurs incidences sur la territorialité et l’environnement des collectivités locales, régionales et suprarégionales.

Les institutions et les mouvements sociaux
Cet axe s’intéresse à la rencontre entre l’institution, les groupements organisés et la société québécoise. Il en explore les interactions multiples à la fois dans leur processus de genèse et dans leurs expressions conflictuelles et consensuelles. Il s’ouvre tout d’abord sur la formation et les transformations des institutions formellement reconnues. Au premier chef, il aborde l’État et ses différents dispositifs d’intervention et de régulation (le droit, la police, les appareils d’encadrement juridique, les divers niveaux de gouvernement, etc.). L’axe s’intéresse également aux institutions de la société civile telles que l’Église, l’école, l’hôpital, l’entreprise, l’association volontaire et les mouvements sociaux plus généralement.

La culture québécoise : diversité, échanges et transmission
Pour les chercheurs du CIEQ, les faits de culture sont des productions historiques enracinées dans le territoire ou, pour le dire autrement, l’inscription dans l’espace et le temps des manifestations symboliques, identitaires et matérielles de la vie en société. La culture est toujours l’expression d’un « Nous » construit sur des rapports dynamiques de distinction et d’altérité. Dans cet axe, les chercheurs du CIEQ se penchent sur les points de contact, d’échange et de différenciation culturels dans la société québécoise et entre cette dernière et les autres cultures aux plans canadien et international. L’axe se décline autour des domaines suivants : les grands systèmes d’idées, de croyances et de représentations du monde ; la famille, l’aire domestique, le voisinage et les réseaux informels de sociabilité, en tant que lieux de reproduction sociale et de transmission, lieux d’échange, de solidarité et de conflits ; les processus identitaires et les rapports d’altérité ; les relations interethniques, la colonisation et l’immigration ; les échanges culturels et la hiérarchisation des cultures ; les modes d’expression de la culture et les productions culturelles.


Les chercheurs s’intègrent au CIEQ sur la base de trois grands axes de recherche

Ces axes ne sont pas des catégories étanches ou des quasi-équipes à l’intérieur de notre regroupement mais plutôt des priorités dans l’effort de recherche collectif ou, pour le dire autrement, des pôles autour desquels s’ordonnent les échanges et les collaborations scientifiques de tous ses membres.

© Tous droits réservés, CIEQ, 2017